Dans la cour des agents généraux ?


Date de parution : 06/27/2016
Source : Finance et Investissement
Personne(s)-ressource(s) : Luke O'Connor; Lyne Duhaime

Jean-François Barbe

Un à un, les assureurs vie ont annoncé qu'ils abandonnaient les concours de vente sous forme de congrès et de voyages toutes dépenses payées. Existe-t-il une autre formule pour récompenser les meilleurs conseillers en sécurité financière ?

«Oui, ce sont les concours organisés par les agents généraux (AG). Ils organisent déjà leurs propres concours de vente. Ils doivent continuer à le faire, à condition de s'appuyer sur de hauts standards d'éthique, car ils seront observés de près par le régulateur et par les consommateurs», prévient Robert Landry, consultant et ex-vice-président exécutif chez AXA Canada.

Il faut dire que les concours de vente attirent l'attention du public, des professionnels et des autorités de réglementation en raison de préoccupations d'ordre éthique.

Dernièrement, l'Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes (ACCAP) relançait le débat en indiquant que les congrès et les voyages des assureurs peuvent «contribuer à la perception de conflit d'intérêts» (http://tinyurl.com/h2tko8p).

Un récent éditorial du journal Finance et Investissement au titre évocateur Concours de ventes : il était temps indiquait que «la perception de conflit d'intérêts est aussi dommageable que le conflit d'intérêts en lui-même».

Suite...